Partageons le Design ! est une association sans but lucratif de type « Designers sans frontières ». Son objectif est de promouvoir l’étude et la pratique du « design solidaire« , design venant en appui aux populations défavorisées dans les pays riches comme dans les pays en développement. Ses méthodes : codesign et partage de connaissances.

Objet de l’association

(Extrait des statuts de l’association du 15 juillet 2014 )

Partager

Faire connaître les expériences françaises et internationales de design solidaire et social,

Former

Développer des formations concernant ce type de design,

Aider

Mettre des professionnels designers à disposition auprès d’ONG ou d’organismes dont les activités concernent des populations défavorisées ou subissant des conditions extrêmes, en France ou à l’étranger, dans les pays avancés comme dans les pays en développement.

 

Héritage

Les designers revendiquent l’héritage du Bauhaus et celui de Victor Papanek pour un design humaniste, économe et écologique.

Principales références :

  • « Design for the real world » , Victor Papanek -Academy Chicago Publishers 1984
  • « Design, poverty and sustainable development » , Angharad Thomas – in Design Issues volume  22 numéro 4  2006
  • « Design without borders : creating change »,  Truis Ramberg et Leif Steven Verdu-Isachsen – Norsk Form 2012
  • Livre blanc « Design and social impact: a cross-sectorial agenda for design, education, research and practice » – Smithsonian Institution 2013

Valeurs

Partager et transmettre des connaissances, des compétences, des savoir-faire…

Le succès des projets viendra autant de l’appropriation par les personnes concernées de la solution proposée, que de la qualité de cette proposition.  Le design pratiqué doit donc impliquer les intéressés dans sa démarche créative et utiliser les outils d’innovation centrés sur l’humain.
On intégrera le plus en amont possible la dimension formation-transmission pour que dès la mise en place des solutions les acteurs locaux puissent prendre en charge eux-mêmes la poursuite et l’élargissement de l’expérience sans appui extérieur.

Faire le plus avec le moins

Conformément à sa vocation, ce design créera des produits et services pertinents et au juste prix afin de permettre au plus grand nombre d’accéder à de meilleures conditions de vie. Autant que possible, la production et la maintenance seront locales. La dimension esthétique et culturelle ne sera pas oubliée.

« L’esthétique est indispensable à la qualité de l’environnement humain. Le designer sait concevoir des produits esthétiques  compatibles avec les exigences économiques et fonctionnelles usuelles. »